info-FICC

Informative plattform of International Federation of Film Societies- Féderation Internationalle des Ciné-clubs- Federación Internacional de Cine Clubes

L’Enfant dans le cinéma : esquisse de sa place et de son rôle. De Casimir Yameogo, Secrétaire Général de la Fédération Burkinabé des cinéclubs

1280x720-ow_[A l’instar des autres formes d’expressions artistiques et culturelles, le cinéma à un profond ancrage dans la société et sa sphère créatrice est portée en majeure partie vers les enfants. Quelle place et quels rôles occupent les enfants dans la sphère cinématographique.]

Le cinéma est une vie de famille et l’expression cinématographique doit en être le reflet. Comme le stipule Jean Rostand «  aucune œuvre ne nait ex nihilo » et le cinéma ne saurait être en marge de la société qui l’a engendrée. Ainsi, à l’instar des autres formes d’expressions artistiques et culturelles , le cinéma a un profond ancrage dans la société et sa sphère créatrice est portée en majeure partie vers les êtres humains. Une catégorie de personne en l’occurrence les enfants y  trouvent une place et y  jouent des rôles. Quelle place et quels rôles occupent les enfants dans la sphère cinématographique. Telle est la problématique à laquelle se prête notre plume.

Le cinéma, pris comme une vie de famille et l’enfant faisant corps avec la famille trouve une  place pas des moindres dans cet univers cinématographique. Retrouver un ou plusieurs enfants intervenir dans les données filmiques n’est en nullement un fait majeur ou anodin. Cela s’inscrit dans le processus normal de la trame sociale. Le cinéma cède aux enfants les places qui sont les leurs et leur assigne des missions. Quelles sont ces missions ? Quels rôles éprouve-t-on le besoin d’en confier la responsabilité aux enfants ? Ou devra-ton dire : quel rôle s’octroient les enfants dans le récit filmique ?

Les enfants, rappelons-le, sont très rarement des scénaristes ou les réalisateurs. C’est donc dire que ces derniers jouent des rôles. Qu’à cela ne tienne, la portée de ces rôles est grande et secteurs multiples.

La présence de l’enfant dans un  film est avant tout la preuve d’une accessibilité du contenu filmique par tout genre de public. L ‘enfant en cela est ouverture et perméabilité. Il crée dans le cinéma un champ ouvert à la présence possible de tout type de personnage. Le cadre d’expression de l’enfant se voulant à tout aise et sans a priori, les enfants dans le film permettent une libre expression. Et au-delà, de la symbolique usuelle d’expression que peut conférer la présence des enfants au cinéma, leur rôle est aussi et surtout de poser des questions.

Les questions que posent les enfants relèvent parfois de l’ordre de l’existentiel et les adultes ne sont pas souvent à même de les poser. L’enfant apparait donc comme celui qui a pour mission d’interroger les cinéphiles, voire la société toute entière sur ce qui est parfois oublié ou négligé par les adultes. Ses regards, ses craintes, ses rires et ses soupirs sont pris très au sérieux par la société et la force de ses silences interpelle beaucoup plus les consciences. Cet avis est partagé par Sidnoma H. KIEMDE. vice-président de la jeune chambre internationale Ziniaré et par ailleurs professeur de littérature  lorsque sa voix laisse entendre ceci : « attribuer un rôle à un enfant dans un film c’est parvenir à toucher plus de sensibilité. C’est convaincre les gens de la pertinence ou de la gravité d’un problème. » De cette appréhension  découle une autre fonction qu’il est convenu d’appeler fonction d’interpellation. Nous sommes ainsi loin d’avoir oublié le visage émacié et pale de l’enfant dans le film 12 hommes en colère de Henry FONDA qui attendait le verdict de son procès -accusé de l’assassinat de son père. Dans ce film, l’enfant entre en scène pour exprimer ses attentes, ses besoins et donner son opinion. Certes, il ne dit mot et c’est de là toute la force de son ressenti. Cela permet d’éduquer les adultes à une meilleure connaissance des enfants et les aider à mieux appréhender les différentes facettes des réflexions possibles de ces derniers par rapport à un sujet donné ou en face d’un problème posé.

Il est également clair que le rôle de sensibilisation est fort présent. Et cela est perceptible dans les films qui mettent en scène des enfants épanouis dans leur cellule familiale. Donnant ainsi  goût aux enfants de mesurer l’importance de grandir dans un cercle familial agréable. Quoi de plus normal que t’attiser cette flamme en les créateurs de film ou promoteurs de festival de film dont l’ultime gage est d’offrir à l’enfant un cadre familial dénué de toute hostilité et où son éclosion du moment va impacter sa génération future.

La participation de l’enfant au cinéma vise également à  permettre de changer le cours d’une action, cela vient relancer une dynamique dans le scenario et permet de montrer aux enfants leur capacité à interagir avec la société et surtout ce qu’ils peuvent apporter comme contribution au débat constructif de nos nations. Cela poussera Bouda Augustin membre de la fédération burkinabé des associations, Centres et Clubs Unesco  à dire que : «  l’enfant est tellement important dans la dynamique d’un film que je ne saurai imaginer un film sans enfant. Ce serait le mettre au banc de touche donc le priver d’un de ses droits fondamentaux : le droit à la parole. »

Pour le juriste Hervé KOALA  les enfants sont d’une utilité capitale dans l’univers cinématographique et dit-il «Les enfants constituent un moyen d’expression pour une société et le jeu d’acteur qu’incarnent ces derniers est une mise en exergue de leurs droits. » Il va s’en dire que le film burkinabé petit sergent  bien que mettant en scène des enfants sur le front de bataille est une lutte contre l’utilisation des enfants dans les conflits. Que dire alors du film Impensable   avec le célèbre acteur Samuel L. Jackson qui lui s’insurge contre tout bruit de nature à perturber la quiétude de ses enfants. Les différends sont  causés par les adultes et en aucun cas ces problèmes ne doivent être reversés dans le panier des enfants qui n’ont très souvent rien à voir avec les conflits-fussent-ils familiaux, régionaux ou mondiaux.

Outre le caractère fragile de l’enfant qui est présenté dans les films, Il existe un rôle de leadership que jouent les enfants et qui dénote de leur capacité à s’assumer pleinement. A regarder de près, le film Karaté Kid est l’illustration parfaite d’un courage avéré. Un enfant c’est la relève, un enfant, c’est aussi la force de vaincre les adversités et tenir tête à la vie.  Les épreuves sont des preuves de l’existence d’une vraie vie : celle dans laquelle l’on lutte pour se réaliser. Il est indéniable que l’enfant dans le film ci-dessus cité a décidé de ne pas « rester à genou à terre mais de se relever »

Les actes et les actions des enfants, suscitant plus l’intérêt des gens et très prisés par leurs congénères, sont empreints de nombre de courage et d’audace. Mais un des rôles des enfants dans le cinéma, serait la promotion des langues. Certes le cinéma parlant dans la totalité promeut les langues mais les personnages d’un plus bas âge, émerveillent l’assistance par son niveau de langue et impacte plus aisément dans la mémoire  des cinéphiles. Pour des langues maternelles, surtout celles en voie de disparition, l’usage du cinéma pourrait servir de relance à tout un patrimoine et le serait encore si ce message est porté par les innocentes voix des enfants. Les enfants, à travers le cinéma sont les vrais éducateurs de nos nations.  Tâchons de leur attribuer de bons rôles, et de bonnes places dans les scenarii et ils feront du monde un monde d’équilibre et de paix : tel est la mission intrinsèque de tout  enfant qui fait du cinéma son outil.

L.Casimir YAMEOGO

Journaliste culture /l Professeur de lettres /

Ecrivain /Poète

Responsable du pôle de compétences en Education et Promotion de la Culture (ONG-ASFADE-BURKINA)

Secrétaire Général de la Fédération Burkinabé des cinéclubs(FBCC).

Secrétaire Général Adjoint –Groupe Afrique– de la Fédération Internationale des cinéclubs(FICC).

Email : yacala34@gmail.com

GSM : 00226 70 56 49 94

00226 74 70 59 95

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on September 10, 2015 by in BURKINA FASO and tagged .

Twitter

Blog Stats

  • 17,858 hits

PARTNERS

Website Editors

Gabriel Rodríguez (México)
Julio Lamaña (Catalunya)

Follow us!

Contact

info.ficc.contact@gmail.com
%d bloggers like this: